Chauffage au bois: Comment choisir la bûche idéale ?

Chauffage au bois: Comment choisir la bûche idéale ?

Parmi tous les combustibles présents sur le marché, la bûche vous offre toujours la chaleur qui vous coûtera le moins cher puisque, d'après les statistiques de mai 2014, la bûche coûtait 4 centimes/kWh contre 5,85 centimes/kWh pour le pellet en sac, 6,79 centimes/kWh pour le gaz naturel et 8,14 centimes/kWh pour le mazout. Mais attention, toutes les bûches ne se valent pas ! Alors que l'automne est à nos portes, voici quelques règles d'or pour bien choisir sa bûche.

Contrairement au gaz naturel ou au mazout, toutes les bûches ne produisent pas la même énergie. Le rendement de cette dernière dépendra en effet de son humidité, de son essence ou encore de sa forme.

1. L'humidité du bois

Premier élément à prendre en compte quand on décide d'acheter un stère de bois: le taux d'humidité. Quelle que soit l'essence du bois, il devra être sec avec maximum 15 à 20% d'humidité. Pourquoi ? Tout simplement parce que du bois humide pourra diminuer le rendement du poêle à bois et dégager jusqu'à 50% de chaleur en moins.

En outre, l'utilisation de bois humide aura pour effet d'encrasser bien plus rapidement le poêle et multipliera par 4 les polluants atmosphériques liés à la combustion.

On peut évidemment acheter du bois vert (moins cher) si on dispose d'un lieu de stockage adéquat mais il faudra attendre minimum 15 mois pour qu'il devienne suffisamment sec.

Pour mesurer le taux d'humidité du bois, pensez à utiliser un hygromètre ou, à défaut, soupeser le bois manuellement. La bûche humide sera plus lourde que la bûche sèche.

2. La densité du bois

En général, les bois sont classés en 3 catégories en fonction de leur essence.

La catégorie 1 regroupe les bois les plus denses. Il s'agit notamment du hêtre, du chêne, du charme, de l'orme ou encore de l'érable. A poids égal, ils produiront davantage de chaleur qu'un bois d'une catégorie plus basse.

La catégorie 2 regroupe des bois proposant des performances moindres. Il s'agit notamment des arbres fruitiers, du merisier ou du faux acacia.

Enfin, la catégorie 3 regroupe des résineux ainsi que certains feuillus comme le bouleau ou le peuplier. Ce sont des bois qui brûlent relativement vite et qui contiennent de la résine (qui encrasse les conduits et peut produire des projections). 

On essaiera également de privilégier du bois certifié FSC ou PEFC provenant d'un dépôt proche pour soigner le caractère écologique du combustible.

3. Le stockage

Dernière règle à prendre en compte pour utiliser les bûches de manière optimale: il faut les stocker dans un endroit qui sera suffisamment grand mais qui protégera également le bois contre la pluie et l'humidité tout en permettant la circulation de l'air (hormis pour le chêne et le châtaignier qui peuvent être exposées à la pluie quelques jours afin d'éliminer les excès de tanins).

Surélever les bûches est également une bonne idée afin de les protéger de l'humidité du sol. 

Vous voilà prêt pour commander vos stères de bois !

Posted on 23/09/2015 Home, Nos conseils 0 1075

Leave a Comment

You must be logged in to post a comment.

Catégories du blog

Derniers commentaires

Aucun commentaire

Rechercher sur le blog

Next